Wiley Award winner for the best paper published in ESPL 2015:

guillon et la 2015

 

Notre article : « Improved discrimination of subglacial and periglacial erosion using 10Be concentration measurements in subglacial and supraglacial sediment load of the Bossons glacier (Mont Blanc massif, France) » à été selectionné par l’éditeur de Earth Surface Processes and Landforms en 2016 et à gagné le prix du meilleur article publié en 2015

The citation provided by Cheif Editor Stuart Lane read: “In a year where it was difficult to decide between four outstanding papers, from across the spectrum of geomorphology, the paper by Guillon et al. stood out because of the way in which it combined thoughtful field data collection, careful and rigorous experimental design, and insightful analysis to address a question of longstanding importance: what is the relative importance of subglacial and periglacial erosion in high mountain basins.”

 

Publicités

Ecole de Terrain L3 Sciences de la Terre Mai 2016

Ecole de terrain de fin d’année pour les Licences 3eme année en sciences de la Terre de l’Université de Dijon (Jura-Maconnais-Mont-Blanc). Au programme : études géomorphologiques, environnementales, sédimentologiques et tectoniques.

 

Ecole de Terrain L3 Sciences de la Terre Avril 2015

Ecole de terrain de fin d’année pour les Licences 3eme année en sciences de la Terre de l’Université de Dijon (Morvan-Jura-Mont-Blanc). Au programme : études géomorphologiques, environnementales, sédimentologiques et tectoniques.

 

Mont blanc : A quelle vitesse s’élève le sommet ?

Chamonix / Mont-Blanc/20 Juin 2014.

Jean-Francois Buoncristiani (Université de Bourgone-CNRS Biogéosciences) et Jean-Louis Mugnier (CNRS IsTERRE Grenoble) ont installés la première mesure GPS sur les rochers qui affleurement sous le sommet du Mont-Blanc. Cette première mesure, effectuée sur les rochers situés une cinquantaine de mètre sous le sommet du Mont-Blanc permettra de connaître la vitesse à laquelle le mont-blanc s’élève. Ce point devra être a nouveau mesuré dans plusieurs années afin de connaître le déplacement du sommet, les mouvements recherché étant de l’ordre du millimètre.

Ecole de Terrain L3 Sciences de la Terre Mai 2014

Ecole de terrain de fin d’année pour les Licences 3eme année en sciences de la Terre de l’Université de Dijon. Au programme : études géomorphologiques, paléontologique, sédimentologiques et tectoniques entre le Jura et Chamonix.

Ecole de Terrain L3 Sciences de la Terre.

Ecole de terrain de fin d’année pour les Licences 3eme année en sciences de la Terre de Dijon. Au programme : sédimentologie, études environnementales, pétrographie, tectonique et géomorphologie entre la Côte d’Or et la Haute Savoie.